La Réunion des CCSTI - expositions & outils à votre service

Nouvelles CCSTI News

Les CCSTI en région

Les CCSTI, sont des centres de  médiation de Culture Scientifique Technique et Industrielle  en partenariat avec le monde de la recherche, de l'éducation,des entreprises,et du secteur associatif .

Ils jouent un rôle d'assembleur terrotorial avec  des collectivités locales ,et des structures nationales et internationales.



concours international Rombotique PTC

 Ce concours international de robotique est organisé et sponsorisé par PTC, société de logiciels de développement de produits. Il se déroule un peu partout dans le monde et en Europe (Etats-Unis, Inde, Singapour Russie, Corée, Espagne, Hollande, Allemagne, …). L’édition nationale de ce concours est basée à Grenoble. Destinée à des équipes d’élèves du secondaire (lycée ou collège), la compétition consiste à faire résoudre un problème donné à un robot élaboré par chaque équipe



Chasseur d'aurores de Jean Lilensten

 Une vision humaniste de la recherche abordéeà travers le quotidien d’un astronome( édition le Martinière)

À travers une vingtaine de récits, Jean Lilensten nous fait découvrir, partager et aimer son univers, celui de la recherche scientifique

Les Mardis de l'espace

 www.cnes.fr/mardisdelespace

de 19h30 – 21h30

Café du Pont-Neuf

14, quai du Louvre

Paris, 1



Petit éloge de l’incompétence

  Livre de Michel Classens

 

Ce petit livre revisite un sujet que nous croyons tous trop bien connaître : l’incompétence. L’auteur aborde d’abord l’incompétence générée par notre société technoscientifique qui fait qu’un nombre croissant de nos décisions sont prises en « méconnaissance de cause ». Il présente ensuite de nouvelles compétences à définir pour mieux faire face à notre société globalisée.

Edition QUAE



Plus...

Météo France (31100 Toulouse )

Partenaires nationaux
guy.lachaud@meteo.fr
http://www.meteofrance.com
Téléphone : 05 62 76 02 23

42 Avenue Gaspard Coriolis 31100 Toulouse Le Centre national de recherches météorologiques est organisé en huit unités de recherche et d'un ensemble de services communs répartis sur plusieurs sites en France (le site de la Météopole toulousaine représentant environ 80 % de ce potentiel). Qu’il s’agisse de l’étude du manteau neigeux et des avalanches, de la mousson ouest-africaine, de la météorologie urbaine, de la sécheresse ou des épisodes cycloniques dans l’océan Indien, les projets sont nombreux sur des thèmes à forts enjeux socio-économiques.                                                                                                                                               La forte motivation des équipes de chercheurs du CNRM se nourrit des challenges qui découlent de ces enjeux, notamment : améliorer la prévision pour mieux prévenir des conséquences des phénomènes météorologiques et sensibiliser la société aux causes et répercussions des changements climatiques. Groupe de modélisation pour l'assimilation et la prévision (GMAP, Toulouse) Ce groupe est chargé de la recherche et des développements conduisant à de nouveaux modèles numériques opérationnels de prévision météorologique, incluant à la fois la dynamique, les paramétrisations physiques et les techniques d'assimilation des données. Groupe de météorologie à moyenne échelle (GMME, Toulouse) Ce groupe étudie (à la fois expérimentalement et par voie de simulation numérique) la dynamique des phénomènes de petite et moyenne échelle (tels les processus de couche limite, les échanges turbulents au-dessus des surfaces continentales, la convection, les nuages, ...), afin d'améliorer leur compréhension et leur paramétrisation dans les modèles numériques de prévision du temps et d'étude du climat. Groupe de météorologie de grande échelle et climat (GMGEC, Toulouse) Ce groupe étudie l’évolution du climat (mise en œuvre de modèles couplés globaux et régionaux), la prévision saisonnière, les interactions air-mer, l'évolution de l'ozone et du climat, ainsi que le couplage entre dynamique et chimie de l’atmosphère.               Il est également responsable du développement de la composante "Atmosphère" du modèle communautaire français pour l'étude du climat, et de sa mise à la disposition des laboratoires intéressés.                                                                                                                     Groupe de météorologie expérimentale et instrumentale (GMEI, Toulouse) Ce groupe développe et gère de nouveaux systèmes d'instrumentation, comme un réseau moyenne échelle de stations météorologiques automatiques, des moyens de sondage en altitude, un radar ST bi-fréquence pour la mesure des profils verticaux de vent, et une veine hydraulique. Ce groupe participe activement à l’organisation et à la conduite des campagnes expérimentales pour le bénéfice du reste de la communauté scientifique.                 Centre d'aviation météorologiques (CAM, Toulouse-Francazal) Ce centre constitue l’épine dorsale de l’Unité Mixte de Service, Safire (Service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement), du CNRS, de Météo-France et du Cnes qui est chargé de la mise en œuvre de trois avions (ATR 42, Falcon 20 et Piper Aztec) instrumentés pour la recherche atmosphérique au profit de la communauté scientifique française et européenne, notamment dans le cadre du programme européen EUFAR.                              Réseau d'études et de transfert interne des connaissances (Retic, Toulouse) Ce réseau facilite le transfert de connaissances des équipes de recherche du CNRM vers les services opérationnels de Météo-France à travers la réalisation d'actions finalisées. Les spectromètres de l'avion de recherche instrumenté Falcon 20.                                                                                                             Centre de météorologie marine (CMM, Brest) Ce centre est responsable du développement de bouées océaniques et météorologiques pour l'étude des interactions air-mer, et de leur mise en œuvre, opérationnelle ou à l’occasion de campagnes de mesure. Il assure la coordination du réseau de mesures par bouées sur l’Atlantique nord dans le cadre du programme européen E-Surfmar.

 


 

Il n'y a aucune exposition répondant aux critères donnés.