La Réunion des CCSTI - expositions & outils à votre service

Nouvelles CCSTI News

Les CCSTI en région

Les CCSTI, sont des centres de  médiation de Culture Scientifique Technique et Industrielle  en partenariat avec le monde de la recherche, de l'éducation,des entreprises,et du secteur associatif .

Ils jouent un rôle d'assembleur terrotorial avec  des collectivités locales ,et des structures nationales et internationales.



concours international Rombotique PTC

 Ce concours international de robotique est organisé et sponsorisé par PTC, société de logiciels de développement de produits. Il se déroule un peu partout dans le monde et en Europe (Etats-Unis, Inde, Singapour Russie, Corée, Espagne, Hollande, Allemagne, …). L’édition nationale de ce concours est basée à Grenoble. Destinée à des équipes d’élèves du secondaire (lycée ou collège), la compétition consiste à faire résoudre un problème donné à un robot élaboré par chaque équipe



Chasseur d'aurores de Jean Lilensten

 Une vision humaniste de la recherche abordéeà travers le quotidien d’un astronome( édition le Martinière)

À travers une vingtaine de récits, Jean Lilensten nous fait découvrir, partager et aimer son univers, celui de la recherche scientifique

Les Mardis de l'espace

 www.cnes.fr/mardisdelespace

de 19h30 – 21h30

Café du Pont-Neuf

14, quai du Louvre

Paris, 1



Petit éloge de l’incompétence

  Livre de Michel Classens

 

Ce petit livre revisite un sujet que nous croyons tous trop bien connaître : l’incompétence. L’auteur aborde d’abord l’incompétence générée par notre société technoscientifique qui fait qu’un nombre croissant de nos décisions sont prises en « méconnaissance de cause ». Il présente ensuite de nouvelles compétences à définir pour mieux faire face à notre société globalisée.

Edition QUAE



Plus...



Les 1er habitants de l'Europe

Centre : EPCC Centre Européen de Recherches Préhistoriques
Thème : Archéologie, préhistoire
Résumé : 7 panneaux et 127 moulages
Surface : 80 m2
Contrat : Location
Gerbable : Non
Personne de contact : Marie-Régine Merle des Isles
Couriel : ccsti@cerptautavel.fr
Téléphone : 04 68 29 47 40
Description de l'exposition :

LES PREMIERS HABITANTS DE L'EUROPE

 Si les restes les plus anciens d'Homo erectus proviennent de plusieurs sites africains datés de 1.8 million d'années, 100 000 ans plus tard, ces Homo erectus occupent déjà les portes de l'Europe. En juin 1999, une découverte exceptionnelle est venue confirmer cette présence. Sur le site de Dmanisi en Géorgie, deux crânes humains ont été mis au jour associés à des outils en pierre et à des restes fossiles de grands animaux.

Les plus anciennes industries lithiques retrouvées en Europe sont datées vers 1.2 million d'années : elles attestent de la présence en Europe des Homo erectus à cette époque, bien qu'aucun reste humain n'ait été retrouvé. Dans la grotte du Vallonnet (Alpes-Maritimes), il y a 1 million d'années, un groupe de chasseurs est venu s'abriter comme en témoignent les restes de faunes, reliques de leurs repas et des objets lithiques.

Depuis quelques années, les découvertes de fossiles humains permettent de mieux connaître nos ancêtres européens. Les restes humains découverts dans le site de Gran Dolina (Espagne) attestent de la présence des Homo erectus dans les régions méridionales de l'Europe, il y a 800 000 ans. Un crâne d'Homo erectus trouvé à Ceprano (Italie) fournit un indice supplémentaire sur la présence des ancêtres de l'Homme moderne, au sud de l'Europe. Vers 500 000 ans, l'Homo erectus ou anténéandertalien occupe des régions tempérées d'Europe.

Dans la Caune de l'Arago (Pyrénées-Orientales), les recherches ont permis de mettre au jour de nombreux restes de ces anténéandertaliens. Les niveaux archéologiques nous renseignent sur le mode de vie de ces chasseurs du Paléolithique inférieur avec leur habitat et leur outillage en pierre. Semblablement, les sites italiens de Isernia, Visogliano et Castel di Guido fournissent de précieuses informations sur l'occupation principale de cette population : la chasse.

Il y a 400 000 ans, les Homo erectus font une fantastique découverte : la domestication du feu. Le feu a non seulement permis à l'Homme de se réchauffer mais aussi de cuire ses aliments, éloigner les animaux sauvages, durcir l'extrémité des armes en bois et fracturer des matériaux durs comme la pierre ou les bois de cervidés. Autour du feu, la sociabilité s'organise. Et si nos ancêtres profitaient des veillées nocturnes pour se raconter leurs dernières chasses ... Le site de Terra Amata (Alpes-Maritimes) a livré les restes d'un campement de chasseurs d'éléphants et de cerfs. Pour la première fois dans les cabanes construites à proximité du rivage, l'Homme a aménagé des foyers, améliorant ainsi son habitat.

Le site de Menez Dregan (Finistère), présente aussi ces plus anciennes traces de feu maîtrisé. Vers 200 000 ans, alors que l'Europe rencontre une période de grands froids, les Homo erectus vont progressivement être les acteurs de nombreuses innovations. A Orgnac, en Ardèche, une nouvelle technique de fabrication des éclats de silex apparaît. Cette technique dite Levallois va permettre aux chasseurs du Paléolithique de concevoir une panoplie d'outils en pierre plus performante. En même temps, les Hommes aménagent de véritables habitats structurés, comme en témoignent les restes de la cabane découverte dans la grotte du Lazaret (Alpes-Maritimes).

Il y a 200 000 ans, les Homo erectus européens aménagent des avens pour y déposer leurs morts. La grotte de la Sima de los Huesos (Espagne) a livré un étonnant remplissage de squelettes humains. Au moins trente deux individus ont été identifiés à partir des crânes et des mandibules retrouvés : ces individus y furent déposés intentionnellement par leurs contemporains. Cet aménagement exceptionnel témoigne des premières préoccupations spirituelles ...

L'ambition de cette exposition en sept panneaux est de faire partager aux visiteurs cette passion de la recherche de nos origines qui anime les chercheurs dans le monde entier. Ces premiers habitants de l'Europe n'ont pas encore terminé de nous étonner par leur capacité d'inventions ...

L'exposition se compose de 7 panneaux (90 x 140 cm) et est accompagnée de 127 moulages de restes humains, de restes fauniques et d'outillages lithiques les plus caractéristiques découverts à travers l'Europe et retraçant cette longue et fantastique épopée.